Responsables / François-Xavier Bénard et Bernard Couillard

 

Nombre de participants / 4

Durée des parties / 2 périodes de 9 minutes

Description de l’épreuve

Omnikin… rouge! Le Kin-Ball est un sport collectif créé au Québec par Mario Demers, développé par la compagnie Omnikin, et qui connaît maintenant une reconnaissance à l’international cumulant près de 4 millions de joueurs à travers le globe.

Le but du jeu est de servir le ballon, qui a un diamètre de 1.22 mètre (4 pieds) et pèse un kilo, à l’une des équipes adverses de façon à ce que cette dernière ne puisse le réceptionner avant qu’il ne touche le sol. L’équipe qui a le ballon (que ce soit au service ou pendant le jeu) choisit une des équipes adverses (celle qui a le plus de points) en l’appelant par sa couleur, précédé de « Omnikin », puis frappe le ballon vers un endroit stratégique, le plus handicapant possible pour l’équipe choisie. Au moment de la frappe, tous les joueurs doivent être en contact avec le ballon. Pour l’équipe à la réception, le but est de relever le ballon avant qu’il ne touche le sol et le relancer (en faisant une frappe) à une autre équipe. Si l’équipe nommée ne réussit pas à attraper le ballon ou si elle commet une faute selon les règles du jeu, un point est accordé aux deux autres équipes. Trois universités s’affronteront sur le terrain par partie. 

Les équipes seront composées de 4 joueurs (3 pour tenir le ballon, 1 qui frappe). Comme chaque année, Sport est une épreuve mixte. Cette année elle sera obligatoirement composée de 2 femmes au minimum. Les délégué.e.s s’identifiant de sexe masculin ou autre pourront compléter l’équipe.

Les règlements sont basés sur ceux de la Fédération québécoise de Kin-Ball. Une explication sommaire se trouve dans ce document pour alléger la description. Un descriptif complet sera offert au Shack chief d’été en annexe.

 

Déroulement

La formule expliquée ci-dessous est basée sur un scénario de 10 universités participantes cette année aux Jeux de la Communication.

Parties préliminaires

La formule de tournoi utilisée prévoit que chaque équipe jouera trois parties préliminaires. Chacune des parties permettra aux équipes de cumuler des points, d’après un système d’attribution des points, selon le résultat obtenu pour chaque période et partie. Ces parties détermineront les équipes qui s’affronteront par la suite.

Après chacune des périodes, un point est attribué à l’équipe ayant le plus de points au tableau de pointage. S’il y a une double ou une triple égalité en première position, aucun point n’est accordé.

À la fin de la partie, il y a toujours 18 points qui sont répartis aux trois équipes.

Procédure pour la demi-finale et la finale 

La demi-finale consiste à sélectionner les neuf premières positions suivant les parties préliminaires. Dans notre scénario à 10 universités, seules les 9 meilleures équipes pourront participer aux demi-finales. Chacune de ces neuf équipes jouera une partie et la gagnante de chaque demi-finale passera en finale.

 

1re position vs 6e position vs 9e position 

2e position vs 5e position vs 8e position 

3e position vs 4e position vs 7e position

 

Les médailles d’or, d’argent et de bronze seront déterminées lors de la finale. Les positions 4 à 7 seront déterminées à l’aide des points accumulés en demi-finale. En cas d’égalité, l’esprit sportif déterminera l’ordre.

Détails techniques

  • En cas d’égalité, il y aura un duel de 5 points.
  • Les différentes délégations devront produire un dossard pour leur équipe, suivant la couleur déterminée au Shack chief d’été. Ces dossards devront au minimum indiquer le numéro du joueur/joueuse et son nom de famille. Également, le ou la capitaine de l’équipe devra avoir un C sur son dossard. Cette personne sera la seule qui pourra discuter avec l’arbitre en cas de contestation

 

Numéros et couleurs pour dossard:

 

CONCORDIA: 1-5 (Dorée)

LAVAL: 6-10 (Rouge)

OTTAWA: 11-15 (Rose)

SHERBROOKE: 16-20 (Vert)

UDEM: 21-25 (Brun)

UQÀM: 26-30 (Bleu)

UQTR: 31-35 (Orange)

MONCTON: 36-40 (Mauve)

UQO: 41-45 (Jaune)

UQÀC-ATM: 46-50 (Noir)

 

  • Afin d’éviter tout accident, le port de collier, de bague ou de bracelet est interdit
  • Les dimensions du terrain seront probablement de 20m x 20m
  • 2 minutes de repos entre les périodes
  • Une équipe ne peut attaquer que l’équipe en tête. Dans le cas où l’équipe qui appelle est celle en tête, elle doit obligatoirement appeler l’équipe qui est seconde. On ne peut donc pas s’acharner contre une université en particulier
  • Compte tenu du nombre plus élevé de délégué.e.s en sport cette année, dans le cas d’un recrutement difficile pour certaines délégations, ou un abandon avant les Jeux, des délégué.e.s participant à une autre épreuve pourront agir comme délégué.e.s en Sport (à discuter avec le C.O. pour approbation).

 

Pour une compréhension pour large des règlements du Kin-Ball, les délégué.e.s peuvent lire ce document de Kin-Ball Québec.

 

Pénalité

Chaque équipe débute avec cinq points d’esprit sportif et c’est leur responsabilité de les conserver tout au long de la partie. Lorsqu’une équipe se voit décerner un avertissement mineur, un point est retranché. Par la suite, à tous les avertissements mineurs suivants, les points d’esprit sportif seront déduits selon un tableau précis remis aux chefferies.

 

Pour l’attribution des points d’esprit sportif, un avertissement majeur correspond à deux avertissements mineurs.